Echanges dématérialisés de catalogues produits

EDI – en route pour des échanges dématérialisés-Confédération et Francéclat

Un chantier de structuration

Fin 2016, la Confédération des Arts de la Table a lancé un vaste chantier de structuration des échanges d’information dématérialisés des catalogues de produits entre fabricants et distributeurs.

Aujourd’hui les échanges de fiches produits entre fabricants et distributeurs se font dans des formats multiples (matrices excel, mails, portail distributeur, …).

De ce fait, la gestion et la mise à jour des données est complexe, demande un temps de traitement important avec des saisies multiples qui peuvent engendrer des erreurs et donc des litiges entre les partenaires commerciaux.

De plus, le manque d’automatisation des processus devient incompatible avec les fréquences élevées de mises à jour.

Un projet animé par GS1 France

Sous l’impulsion de la Confédération des Arts de la Table, le secteur a donc décidé de travailler sur l’échange structuré d’information entre industriels et distributeurs mais aussi sur la mise à disposition de données justes et complètes vers le consommateur final.

Animé par la plateforme collaborative GS1 France, le groupe de travail Arts de la table, composé de fabricants, de distributeurs et de la Confédération des Arts de la table, a élaboré une fiche-produit standard pour faciliter le référencement des produits des Arts de la table dans les magasins et sur les sites de ventes en ligne. Cette fiche-produit contient toutes les données logistiques, achat, marketing, réglementaires, toutes les informations échangées entre fabricants et distributeurs ainsi que les informations destinées au consommateur final, incluant les données liées aux échanges de visuels produits.
Cette fiche produit est aujourd’hui validée, et entrée en exploitation sur le réseau  GDSN (Global Data Synchronisation Network) permettant les échanges de catalogues électroniques.

Le groupe de travail a également travaillé sur une hiérarchisation des articles d’art de la table et d’art culinaire. Cette hiérarchie permet aux différents intervenants de faire des recherches. Ainsi, par exemple, une petite cuillère est un sous-élément de l’ensemble « couverts » qui est lui-même un sous-ensemble de l’ensemble « art de la table ». Cette hiérarchie a été validée à l’échelle mondiale et est entrée en production en 2018. Elle est d’ores et déjà utilisée par de grands intervenants mondiaux.

 

Le groupe de travail « Arts de la table » a créé une fiche-produit standard pour l’ensemble de la filière afin d’améliorer les échanges d’information entre marques et distributeurs, pour le référencement des produits à la fois en magasin et sur les sites de vente en ligne

La fiche produit définie pour l'art de la table et les articles culinaires s'appuie sur le format standard de GS1. Des données du format standard ont été supprimées car sans lien avec l'activité de la filière. Par contre, des données complémentaires ont été intégrées afin de décrire correctement les produits de la filière, en tenant compte de toute leur diversité.

Le groupe de travail a exploré la diversité des cas de figure concernant l'art de la table, les ustensiles de cuisine et les articles de décoration de table. A ce jour, le travail n'a pas été réalisé pour le linge de table et de cuisine. Toutefois, cet univers est déjà intégré dans les structures de fichiers standards de GS1.

Elle contient l’ensemble des données échangées entre partenaires (logistiques, achats, marketing, réglementaires) mais également toutes les informations destinées au consommateur final.

Au total, 130 informations distinctes sont prévues. Toutefois, seules 25 sont obligatoires pour caractériser un produit. Les autres données sont optionnelles ou peuvent être obligatoires selon les cas de figure.

Des pilotes ont été réalisés avec des acteurs majeurs du secteur afin de tester l’échange de la fiche-produit afin de valider le modèle de données.

Ces tests ont été concluants, et la fiche produit a été validée.

Des compléments d'information sur cette fiche produit sont indiqués sur cette page, dans la rubrique "bonnes pratiques".

De prime abord, ceci semble bien compliqué! Pas de panique, des formations à la compréhension de cette structure de fichier ont été développées avec GS1. Contactez la CAT pour en savoir plus: Contact.

En outre, des guides de mise en oeuvre sont en cours de développement.

Le fichier complet est téléchargeable en cliquant sur ce lien.

Une fiche produit doit être caractérisée pour être rattachée à la nomenclature en lui attribuant un "bloc" et des "attributs".

L'élément  pivot de la nomenclature est en effet le "bloc":

  • bloc        --> Classe     --> Famille             --> Segment

Par exemple:

Assiette --> Vaisselle --> Art de la table --> Ustensiles de cuisines et art de la table

Dans la fiche article, le bloc "Assiette" est renseigné. Tout utilisateur pourra retrouver cet article en filtrant l'ensemble du (des) catalogues sur "Vaisselle" ou "Art de la table" ou "Ustensiles de cuisines et art de la table"

  • Bloc       --> Type attribut     --> Valeur attribut

Par exemple:

Assiette --> Type d'assiette  -->  Assiette dessert

               --> Type de matière --> Céramique

Téléchargez la nomenclature complète en cliquant sur ce lien

Plusieurs cas de figure sont envisageable en matière de transfert de catalogues de fiches produit entre une marque et un distributeur:

  • une grand marque, très structurée, utilisant des outils informatiques performants, peut transmettre ses fiches produit à de grands distributeurs, en utilisant le GDSN (Global Data Synchronisation Network), le réseau mondial de synchronisation des données de GS1. Cette grande marque peut se rapprocher d'un intégrateur agréé par GS1 pour l'aider dans la mise en oeuvre;
  • pour les autres marques, et pour les autres distributeurs, la Confédération des Arts de la Table travaille à la mise à disposition d'outils simples et non onéreux pour faciliter les transmission d'informations entre eux.