L’art de la table en Chiffres

L’art de la table en Chiffres-Confédération et Francéclat

L’art de la table en Chiffres

Le marché français des arts de la table

En 2018, le marché des arts de la table s’est établi à 4,9 milliards d’euros, en progression de 2 % par rapport à 2016.

M. Laurent Frelat, Directeur Général de Xerfi – I+C, explique cette augmentation par une forte croissance des sites de e-commerce (+25 %), qui s’accompagne d’une légère croissance du commerce de détail (+1 %).
Si les ventes aux ménages ont progressé de 2,5 %, celles aux CHR se sont stabilisées, la diminution enregistrée pour les hôtels et restaurants (-1 % hors internet) ayant été compensée par une augmentation des ventes aux collectivités (+1 % hors internet).

Les acteurs du marché

Les ventes des fabricants sur le seul marché français se sont nettement réduites (-8 %), notamment à destination du commerce de détail, et retombent en 2018 sous le seuil du milliard d’euros mais cette baisse concerne principalement la vaisselle en matières plastiques.
Le commerce de gros s’inscrit également à la baisse (-1,5 %), pour un chiffre d’affaires de 1,7 milliard d’euros. Avec une diminution de 3 % des exportations, y compris les réexportations, et une stabilisation des importations, le déficit de la balance commerciale s’est à nouveau creusé, passant de 345 M€ en 2016 à 495 M€ en 2018.

La légère croissance du commerce de détail s’appuie sur la progression accélérée des ventes des spécialistes meubles (+9 %) et surtout des solderies (+15 %), celles des détaillants indépendants et des chaînes et franchisés s’inscrivant à la baisse (respectivement -5 % et -3,5 %).
L’augmentation de 6 % du nombre de points de vente cache des disparités importantes selon les circuits avec l’ouverture de nombreux magasins de meubles et de soldeurs et la fermeture de détaillants spécialisés. L’emploi dans le commerce de détail a également connu une progression de 8,5 % qui résulte à la fois des ouvertures de magasins mais aussi d’une croissance moindre dans les circuits spécialisés (+2,5 %).
Le prix de vente moyen des assiettes, paires tasses, verres, couverts et casseroles tend à s’accroître chez les spécialistes meubles et dans les solderies, même s’il reste largement inférieur à celui, toujours en baisse, pratiqué par les détaillants indépendants et les chaînes et franchisés.
Enfin, il convient de noter que les grands magasins assurent une stabilisation de leurs ventes grâce à un fort développement de la part des promotions et soldes dans leur chiffre d’affaires arts de la table, une part désormais bien au-dessus de celle des solderies elles-mêmes.

Les familles de produits

Avec 47,5 % du marché total hors internet en 2018, l’univers de la table affiche une forte progression pour la verrerie (+5 %) mais un repli pour la vaisselle (-3,5 %) et l’orfèvrerie, les couverts et couteaux (-2,5 %). Léger recul pour l’univers de la cuisine (stabilité pour les articles de cuisson et ustensiles de cuisine mais -1,5 % pour le petit électroménager portable) et tendance positive pour celui de la décoration (stabilité pour le linge de table mais +3 % pour les articles d’ornementation).

Emploi

Si l’emploi continue à se dégrader légèrement dans le secteur productif, la dynamique des réseaux de distributions permet à la filière la création nette de 900 emplois entre 2016 et 2018.

Pour en savoir plus

Retrouvez toutes les statistiques publiées par Francéclat sur le site www.ecostat